Loge Ataraxie n°86 à L'Orient de Sion

En Valais, la Franc-Maçonnerie semble avoir encore de beaux jours devant elle. Basée à Sion, la Loge Ataraxie a enregistré cinq adhésions depuis fin 2019. Une relève qui rassure ses responsables. 

Fondée en 2014 à Sion, la Loge Ataraxie (mot grec signifiant « tranquillité de l’esprit) voit ses rangs s’agrandir. Depuis fin 2019, cinq nouveaux « Frères » y ont fait leur entrée, ce qui porte à vingt-cinq le nombre de ses membres. Ces recrues, qui reçoivent le grade d' »apprenti », sont toutes âgées de moins de quarante ans. Un signal positif, selon Didier Planche, Vénérable Maître en Chaire de la Loge Ataraxie. « Il est rassurant de voir que de jeunes hommes s’intéressent à notre société et décident de franchir le pas », déclare-t-il.

Chute d’effectifs

Car il faut dire qu’à l’instar d’une grande partie du monde associatif, la Franc-Maçonnerie est en perte de vitesse. En 1980, la Grande Loge Suisse Alpina, à laquelle est rattachée la loge sédunoise, comptait quelque 7’500 membres. « Ce nombre s’élève aujourd’hui à 3’500 », déplore notre interlocuteur. Qui affirme qu’aucun prosélytisme n’a été fait pour attirer ces cinq nouveaux Frères. « Ils ont pris contact via notre site internet, avant d’entamer les démarches en vue d’être initiés ». Qu’est-ce qui les a motivés à se lancer dans l’aventure ? Et au fait, que font les Francs-Maçons lorsqu’ils se rencontrent ? Des réponses à découvrir dans les podcasts en lien ici:     

source: RhoneFM